Thread officiel du projet.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Thread officiel du projet.

Message par Reis le Mer 20 Jan - 19:20

Aux États-Unis, la violence est liée à la construction de la nation américaine et à sa culture. Cependant la violence était par le passé instrumentalisé et, mis à part peut-être pour les émeutes raciales, de nombreuses mesures ont été fréquemment arrêtées pour y mettre fin. Aujourd'hui la violence urbaine, en constante augmentation, exprime un désespoir, une aliénation et prend la forme en définitive d'une autodestruction qui semble défier toute possibilité de contrôle. Le trafic de drogue, la libre circulation des armes sont en augmentation dans des territoires véritablement abandonnés par les autorités américaines et le reste de la société. De plus en plus de gens vivent dans ces enclaves, marquées et caractérisées par l'existence au sein de la population d'un fort sentiment d'appartenance communautaire, et où la démocratie urbaine est en chute libre. La violence est ainsi le dernier mode d'expression, le dernier recours adressé par ces affranchis au reste de l'Amérique.
Shawn Stanfield pendant sa première cuite et ses premiers délires.
C’est dans cette vision du pouvoir que grandit Shawn Stanfield dans les quartiers de Ganton. Lui a toujours voulu voir grand et ne voulait sûrement pas se cantonner à devenir un simple petit dealer de drogue ou secrétaire d’un crétin de patron dans un bureau. Inspiré par de grands hommes blacks comme Malcom X ou Martin Luther King JR, dès son plus jeune âge, Shawn s’est mis en tête de devenir un homme important. « Je veux devenir une légende » pouvait-on souvent voir sur ses cahiers d’école, ce qui lui valait souvent des remontrances de ses professeurs.

(de gauche à droite) Shawn, Riley et Harold le jour du 16ème anniversaire de Riley Stanfield.


Mais lui savait que tôt où tard, les choses changeraient. Son rêve, il le partageait avec son fidèle compagnon de conneries et ami d’enfance Harold Graham. Ensemble, ils voulaient conquérir le monde. Ce rêve, cette idéologie, Shawn aimait l’a faire connaitre et inconsciemment, il embarqua dans cette quête son frère cadet Riley.

Harold et Shawn en train de voler un scooter devant le binco de Ganton.
A Ganton, les deux amis voyaient la violence, la souffrance, les inégalités et les abus policiers. « Un jour, ça changera » répétait sans cesse Shawn à Harold. « Moi, je changerais cette ville, de gré ou de force ». Il en savait marre de l’indifférence du gouvernement envers sa communauté. Les trois gamins passaient clairement la plupart de leur temps ensemble et partageaient les mêmes passions: le sport et le rap. Riley en particulier adorait rapper, s'inspirant énormément de sa vie, ses potes et le quartier.
Ici Riley et Harold lors d'un passage au studio de la 14ème avenue.
Serviable, le natif de Ganton n’hésitait pas à passer ses week-ends avec son cadet Riley à aider les autres afro-américains de son quartier, que cela soit dans leurs commerces comme dans leurs logements. Un vrai Luther King du 21ème siècle. Mais lui était toujours aussi ambitieux, le jeune afro-américain garda toujours cet objectif de changer les choses. Il n’aimait pas sa vie et savait que cette vie ne plaisait à aucune personne de sa communauté. Très refermé sur la communauté afro, Shawn tout au long de sa vie est toujours paru comme une personne très fermée. Néanmoins, le garçon en a toujours eu dans le cerveau et sa mentalité ne l’a pas empêcher de faire des études de droits allant même jusqu’à décrocher sa licence. Avocat était sa vocation.



Il voulait même se spécialisé dans le droit contre le racisme et la discrimination. Le jeune homme pensait peut-être que ce combat vers un monde meilleur se livrerait d’avantage derrière des lettres et un barreau que dans des rues. Cette haine en lui s’agrandit au fil des années, remarquant que ses diplômes n’avaient pas suffit à faire disparaitre sa couleur de peau dans la tête des recruteurs de cabinets d’avocats. Pendant cette période, Shawn tomba dans une sorte de paranoia, pensant que tous les blancs étaient contre lui, contre les noirs et voulaient les enfoncer. Il se renferma sur lui même, lui, Harold et son petit frère Riley. La mentalité de l’aîné de la famille devint vite celle de toute sa petite bande. Un jour, une bande de policiers décida de contrôler deux jeunes afro-américains d’environ le même âge qu’eux, ils se prénommaient Cody et Meek. Face à la scène, sans même comprendre celle-ci, Shawn décida avec ses deux compères de poignarder par derrière les deux policiers avant de prendre la fuite. Cody et Meek, eux, étaient apeurés, ne comprenant pas le geste de Shawn, Riley et Harold. « Joignez-vous à nous, mes frères, nous allons créer un monde nouveau » leur dit Shawn. « Notre communauté est exclue et va bientôt être exterminée si le monde continue ainsi, nous devons changer ça, pour nous, notre famille et nos ancêtres qui se sont battus pour que nous soyons là aujourd’hui ».

Les deux jeunes garçons, face à l’insistance et le charisme de la tête de la bande décidèrent de se joindre à eux. Vols de motos, vols à l'étalage, la bande d'adolescents multipliait les conneries ensemble. La plupart de leurs activités en lien avec des mouvements pro-afro américains les conduire à avoir divers problèmes avec la justice. Leurs idéologies trop "radicalistes" les amène à subir à de multiples reprises des plaintes de plusieurs commerçants blancs. Puis l'heure de la réflexion arriva. Shawn avait depuis longtemps penser à un projet, celui de monter un groupe, une organisation qui ne dépendrait de personnes, encore moins d’un blanc ou de quelqu’un du gouvernement. Une organisation assez puissante pour n’être soumis à personne, ne devoir rien à personne et surtout, pouvant faire changer les choses. S'implanter dans toutes les couches de la société, redonner aux noirs ce qui leur appartient et faire tourner une roue qui ne que dans un sens depuis la nuit des temps. Une nouvelle page de la vie, un nouveau groupe, des ambitions nouvelles, l’avenir… et la conquête de la ville. Shawn toujours en quête de pouvoir prend jour à jour de plus en plus de responsabilités dans son quartier. Il commence tout d'abord à dealer pour les grands de son quartier puis prend plus de responsabilités jusqu'à devenir un des gros fournisseurs de sa zone. Matin, midi et soir, leur vie de rythmait à refourguer, vendre, vendre et encore vendre.

Avec Harold, Riley, Meek et Cody, les jeunes adultes imposent le respect aux yeux de tous les autres dealeurs du quartier qui très vite s'associent à eux. Shawn devient la grosse tête du quartier, imposant avec sa fidèle équipe son business et ses idéologies dans tout le quartier. Il se fait très vite appeler "So" par tous les délinquants du coin et se fait un nom dans toutes les rues de la ville. Le "parrain de Ganton" comme certains l'appellent en veut toujours plus et malgré les conseils d'Harold lui conseillant d'aller moins vite dans le projet d'ascension du groupe, Shawn augmente au fil des jours l'importance de ces deals. Une prise de risque qui très vite devient dangereuse et attire l'attention du LSPD.



LOS SANTOS POLICE DEPARTMENT

Rapport de police du 22/03/2013


Moi, officier Raine du Los Santos Police Department, relate les faits qui se sont déroulés le 22/03/2013 à 23H00 au TGB de Ganton et jure dire la vérité, m'exposant à des sanctions disciplinaires voire aux sanctions pénales idoines affairant à un tel mensonge.

En patrouille avec le sergent Clyne, on nous signale dans un 911 un important deal d'armes lourdes derrière le TGB de Ganton. Nous nous y rendons et observons un important attroupement de jeunes afros-américains se dispersant d'un coup. A l'arrière, un bobcat avec une énorme bâche dessus que nous nous empressons de vérifier. Il n'y avait que de simples cannes à pêches et lorsque j'ai demandé à l'un d'eux ce qu'ils faisaient avec ça, il me réponda: "ma mère m'a dis d'aller chercher du poisson au lac de Glen Park". L'arrogance de cet homme frappa moi et le sergent qui nous empressâmes de le fouiller. Il se nommait Shawn Stanfield et était accompagné d'un dénommé Harold Graham selon leurs cartes d'identités. Malgré leur jeune âge, approchant 20-23 ans, le calme et l'arrogance de ces personnages nous intrigua. Le regard du suspect Stanfield était froid, celui d'un homme prêt à tuer et faire du mal aux gens. Malheureusement, nous n'avons eu aucun motif pour l'inculper, bien que nous savions que ces hommes étaient à 90% sûrement les dealers que nous avaient signaler le central. Je n'avais jamais vu ces personnes alors que je patrouille quasiment tous les jours dans les rues de Ganton et pourtant, leurs cartes d'identités confirmaient qu'ils avaient bien grandis ici. Je compte prochainement demander au CRASH d'observer ces hommes là car je suis prêt à mettre mon insigne et honneur en jeu qu'ils sont au coeur d'un trafic bien plus important que l'on ne le pense.

Rédigé le 23/03/2013 à 2:00 à Los Santos,
M. Clyne.


De la drogue aux armes de poing, la soif d'argent et de pouvoir de l'ainé des Stanfield en devient déroutante, éveillant les soupçons même de la DEA. Les importantes rentrées d'argent faisaient tourné la tête à la bande de So, devenant de plus en plus gourmands et de moins en moins attentifs à ce qu'il se passe autour. Les hommes étaient dans une bulle remplie de liquides au sens figuré du terme. L'argent, l'argent et le pouvoir, cette obsession de Shawn en était devenu également une pour son petit frère Riley. Un jour, lors d'une importance transaction d'herbes avec un gang de Marina, So se fait attraper par des agents de la DEA en civil. La sanction tombe: 5 ans ferme. Avant d'être incarcéré, Shawn lègue les rennes du groupe à son fidèle ami Harold et son frère cadet Riley. "Ne lâchez surtout pas notre rêve" leur envoie-t-il avant de franchir le pallier de la porte de la prison fédérale.


Les années passent et au fil du temps, le petit groupe de gangsters de Ganton a pris de l'ampleur et est devenu une vraie plaque tournante du business des gangs afro-américains de Los Santos. "Le cartel", "les grossistes" ou encore "les parrains", tous les surnoms sous donnés à Harold, Ryan et leurs hommes pour qualifier leur équipe. Un beau matin de 2016, Ryan reçoit un recommandé du tribunal, annonçant la sortie de son grand frère Shawn grâce à une remise de peine pour bonne conduite. Le jeune homme devenu maintenant un grand se précipite vers chez Harold pour l'informer de la nouvelle. Ils se rendirent tous les deux aux portes de la PF de Los Santos, attendant de longues minutes avant de les voir s'ouvrir. Un homme en sorti, vêtu d'une longue barbe d'une dizaine de jours et valise pleine à craquer en main. C'était Shawn alias So. Harold et Riley se précipitèrent vers lui, le prenant dans leurs bras puis les sujets sérieux commencèrent. "Avez-vous réussi à tenir le fil?" leur demanda l'ex-taulard. Les deux hommes se regardèrent et ne se contèrent que d'hocher la tête en souriant. Aucun mot n'aurait pu être plus explicite pour So qui les fixa longuement, souria, comme un symbole de "bien joué", la simple aura qu'il dégageait nous suffisait à comprendre qu'il était fier d'eux. Puis il marcha vers le bon vieux cabriolet d'Harold, sans se retourner puis arriver devant la portière avant de celle-ci, il se retourne vers ses deux compères, leur sourit puis dit "On est parti?". Une scène qui aurait pu être tiré d'un film de Charlie Chaplin mais qui ne pouvait être plus explicite. Car So le savait, cette banale retrouvailles allait changer la phase les choses. Une page se fermait tandis qu'une autre s'ouvrait avec à son stylo, le Malcom X du 21ème siècle prêt à partir à la quête du pouvoir.

By Sky, Reis and SO
avatar
Reis
Admin

Messages : 11
Date d'inscription : 20/01/2016

Voir le profil de l'utilisateur http://blackcartel-lsc.bbactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum